Les principes de la naturopathie

L’énergie vitale

Dans les principes de la naturopathie,  l’Energie Vitale de l’organisme est fondamentale. Cette Force Vitale « intelligente » se retrouve dans toutes les cultures ou médecines traditionnelles : en Ayruvéda c’est le Prana, en Médecine Traditionnelle Chinoise c’est le Qi (chi).

C’est la force de l’organisme qui lui donne sa capacité  à réagir, à résister et à récupérer.

Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu ainsi que sa qualité de vie pour permettre à la Force Vitale de s’exprimer et donner à l’organisme son potentiel auto-guérisseur.

« La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin « 

Hippocrate

Le terrain

Dans les principes de la naturopathie, le terrain constitue l’ensemble des tissus et des  organes de l’organisme irrigués par les  différents liquides de notre corps. Par conséquent, on appelle ces liquides : les humeurs. La naturopathie considère que les maladies proviennent de l’accumulation de toxémie dans ces humeurs.
C’est ce qu’on appelle en naturopathie : l’humorisme.

La cause des troubles

En naturopathie, on s’intéresse à la recherche de la cause originelle des troubles sans se limiter aux symptômes.

Ce principe de la naturopathie recherche toujours la cause originelle : la toute 1ere cause des troubles. De plus, ces causes peuvent être multiples, et s’exprimer en cascade. Et bien sûr, l’une pouvant être la cause ou la conséquence de l’autre.

La naturopathie considère que chaque trouble a des causes dont seule la suppression permet le retour à la pleine santé.

Hippocrate disait « cherchez la cause et supprimez-la. Puis cherchez la cause de la cause et supprimez-la. Puis cherchez la cause de la cause de la cause et supprimez-la. »

Corps et esprit ne faisant qu’un, toute cause est liée à la fois au physique et au psychologique.
C’est le principe de la somatisation :

« Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime.« 

« Tout ce qui ne se dit pas avec des mots, se dit avec des maux.« 

Jacques Salomé

L’hygiène de vie

D’Hygie, fille d’Asklépios, (dieu grec de la médecine au bâton enroulé par un serpent, caducée des médecins de France). Déesse de la santé, elle était chargée de veiller sur la santé de tout être vivant.

L’hygiène de vie correspond au mode de vie de la personne. C’est à dire comment elle vit, où elle vit, comment elle se nourrit, comment elle dort, quel sont ses environnements professionnel et personnel, quels sont ses loisirs, …

C’est pourquoi, dans les principes de la Naturopathie, l’hygiène de vie symbolise la médecine préventive. D’autre part, ce principe de base, nommé hygiénisme, utilise des techniques naturelles de prévention et de soins.

Le corps et l’esprit

Dans les principes de la naturopathie, il représente celui qui considère chaque être dans son ensemble  : physique, émotionnel, mental et social et dans son individualité. C’est l’approche holistique de l’individu.